Accueil > Génération C

Génération C

Chimie : La Génération

La chimie a la particularité d’être à la fois une science et une industrie, elle a été au cœur de la plupart des grandes innovations du monde moderne et joue un rôle essentiel dans notre qualité de vie. En fournissant ses substances aux autres industries, l’industrie chimique nous habille, nous transporte, nous soigne, nous nourrit, nous loge, nous aide à communiquer… Comme l’air que nous respirons, ses produits sont ancrés dans notre vie… à tel point que, souvent, nous n’avons plus conscience de leur présence. Imaginez un monde sans chimie… et presque tout disparait autour de vous !

Bien qu’elle soit l’élément le plus abondant, l’eau représente un défi majeur. En effet, environ 98% de l’eau présente sur Terre est salée, tandis que la majorité des 2% d’eau douce y est difficilement accessible (calotte glacière, nappe aquifère) et inéquitablement répartie.

L’accès à l’eau potable apparaît dès lors comme un enjeu crucial auquel la chimie tente de répondre. Pour ce faire, elle participe notamment au traitement des eaux usées par des méthodes de filtration, nanofiltration, dépollution et purification. La chimie agit également dans les processus de dessalement.

En outre, la chimie innove en créant de nouveaux produits tels que ceux permettant de lutter contre l’évaporation de l’eau dans la terre, ouvrant ainsi des perspectives pour résoudre le problème de la désertification dont sont victimes certaines zones du monde.

Exemples d’innovations
Des traceurs fluorescents

Le traitement de l’eau de mer le biais de membranes d’osmose inverse pour la désaliniser et nano-filtration grâce à des membranes pour la filtration en (Kynar® PVDF d’Arkema) permettant d’éliminer les nano-particules.

Des résines échangeuses d’ions pour la purification de l’eau potable et des pastilles pour purifier l'eau

Pour aller plus loin sur les thématiques liées à l’eau
« H2O, une ressource précieuse » Reportage de Florent – Chemical World Tour saison 1 sur le thème de la Lutte contre la désertification.
Fiche « L’eau au labo » sur Mediachimie
« L’eau, une ressource vitale : le rôle de la chimie » sur L’actualité chimique
Fiche Superkimy : « L’eau : ses propriétés, ses ressources, sa purification »
Vidéo sur les rejets aqueux : « Comment dépolluer l’eau rejetée par les industriels ? » sur le site du CNRS

Des idées de métiers
Technicien d'analyses chimie et physico-chimie sur le site de l’OPIC
Assistant technique environnement-déchets-effluents sur le site de l’OPIC
Depuis les premiers vélos, trains, automobiles ou encore avions, les modes de transports n’ont cessé de s’améliorer et d’évoluer grâce à la chimie, visant ainsi à leur meilleure performance et durabilité, la diminution de leurs coûts ou encore la réduction de leur consommation énergétique.

En effet, la raréfaction des ressources fossiles et la nécessité de la réduction des gaz à effet de serre, poussent les constructeurs à alléger le poids des matériaux (remplacement de l’acier par des polymères) afin qu’ils consomment moins d’énergie et aillent toujours plus vite tout en garantissant la sécurité. Cette volonté les pousse également à inventer de nouveaux modes de transport moins énergivores ou fonctionnant avec des énergies renouvelables et/ou biosourcées. Ces innovations participent à l’évolution des moyens de transport dans une optique de mobilité durable c’est-à-dire la mise en place de transports plus propres, plus sûrs et plus sobres.

La chimie contribue donc à ces avancées en concevant des matériaux nouvelles générations plus performants tels que des plastiques de plus en plus légers et résistants, des vitres en matériaux photochromes ou électrochromes, des verres résistants à la pression de l’air, des mousses de polyuréthane flexibles pour le moulage des sièges ergonomiques qui améliorent le confort et la sécurité des passagers ou encore des générateurs de gaz pour airbags. En outre, la chimie permet de mettre au point de nouvelles façons de produire et stocker des énergies à l’instar des batteries de voitures électriques.

Exemples d’innovations
Un thermoplastique flexible haute température capable de remplacer le métal : le Rilsan® HT.

Un verre acrylique nanostructuré léger et ultrarésistant, en remplacement du verre : Arkema - Altuglas® ShieldUp.

Des piles à hydrogène HyPulsion d’Air Liquide pour produire de l’électricité en ne rejetant que de l’eau.

Un additif de performance pour des véhicules diesel encore plus propres et économiques : Eolys PowerFlex™.

Les pneus verts de Lanxess, des pneus présentant des avantages en matière de sécurité, de coûts réduits, de baisse de la consommation de carburant et d’émissions de CO2

Exemples de véhicules innovants :
L’ebike de BASF, la Concept car de Total ou encore le Solar Impulse (Solvay, Bayer) : avion solaire visant à atteindre le défi de voler de nuit comme de jour, sans carburant ni émission polluante pendant le vol grâce à ses moteurs électriques alimentés uniquement par l'énergie solaire, jusqu’à effectuer un tour du monde. (Vidéos : Solar Impulse - 2013 Across America / Best-Of et interview de Claude Michel, responsable du projet Solar Impulse pour Solvay dans Venez refaire le monde : focus sur les métiers)

Pour aller plus loin sur les thématiques liées aux transports
Le dossier « transports » sur le site de Mediachimie.

Des idées de métiers
Ingénieur matériaux sur le site des Industries Technologiques
Technicien chimiste en biocarburants
Le bâtiment se place aujourd’hui dans une optique d’économie d’énergie et de confort. S’appuyant sur de nombreuses solutions intelligentes et produits innovants, la chimie contribue à ce double objectif.

Ainsi, elle fournit des matériaux isolants permettant de limiter les dépenses énergétiques, des matériaux fabriqués à partir de matières recyclées, des textiles et matériaux hybrides, des fibres synthétiques pour l’ameublement, des matériaux qui emmagasinent puis libèrent la chaleur, ou encore des vitrages intelligents isolant les intérieurs du froid ou de la chaleur.

En outre, par le biais des peintures, laques et autres produits de traitements, la chimie apporte également des solutions innovantes en produisant, par exemple, des peintures à l’eau remplaçant les peintures à base de solvant ainsi que des peintures intelligentes bloquant les ondes électromagnétiques ou antibactérienne dédiées aux surfaces alimentaires ou aux centres de soins.

Exemples d’innovations
Des solutions d’isolation à base de mousses de polyuréthane ou de polystyrène extrudé qui assurent une isolation très efficace par unité d’épaisseur par rapport aux matériaux concurrents, qui permettent isoler les logements du sol au plafond (résistance à l’humidité, à l’air, au soleil, aux nuisibles…).

Des mousses de polyuréthane flexibles pour les matelas et le rembourrage des canapés et fauteuils (notamment les mousses à mémoire de forme pour un couchage optimal).

Pour aller plus loin sur les thématiques liées à l’habitat
Dossier « Habitat » sur Mediachimie.
Fiche Superkimy : La maison écologique
Les bétons décarbonés et Les vitrages électrochromiques sur le site de L’actualité chimique.

Des idées de métiers
Ingénieur de recherche en physique des matériaux et technicienne chimiste sur le site de l’ONISEP
Préserver les ressources naturelles, ce n’est pas que les économiser, c’est aussi ne pas les gaspiller en offrant plusieurs vies ou en redonnant de la vie aux produits, par le biais notamment du recyclage chimique. C’est aussi mettre en œuvre des modes de productions facilitant le recyclage, c’est ce qu’on appelle l’écoconception.

Au-delà des métaux, du verre et du papier, tous les secteurs sont maintenant lancés dans une dynamique de recyclage. Les matières plastiques, majoritairement issues de ressources fossiles qui seront un jour épuisées, mais aussi les ampoules, les piles ou encore les vêtements usagés, sont de plus en plus recyclés et transformés. L’industrie chimique permet, par exemple, de récupérer des terres rares (éléments stratégiques aux multiples applications : smartphones, éoliennes, véhicules hybrides ou électriques…) en recyclant les lampes basses consommation ou encore de transformer des déchets domestiques et végétaux en biocarburant.

Elle permet également de donner une nouvelle vie à des produits, facilitant la réutilisation ou la réparation. Par exemple, des émulsifiants permettant d’utiliser des granulats recyclés pour les routes. Acteur clé de l’écoconception, la chimie agit en amont pour préparer la fin de vie du produit. Par la production de matériaux plus aisément recyclables elle anticipe ainsi le retour dans le circuit de production.

Exemples d’innovations
Récupérer les terres rares contenues dans les équipements en fin de vie tels que les lampes à économie d’énergie, les batteries ou les aimants.

Recycler un très grand nombre de déchets plastiques grâce à des bioprocédés.

Régénérer des huiles de moteur usagées pour produire des bases de qualité similaires aux huiles issues du pétrole brut.

Intégrer des traceurs dans certains types de plastiques pour mieux les identifier au moment du tri et ainsi pouvoir les recycler (Projet Triptic).

Des résines thermoplastiques liquides destinées à la fabrication de pièces composites ayant une aptitude exceptionnelle au recyclage, au thermoformage et à la soudure (Elium®).

Transformer des déchets plastiques PVC de fin de vie (démolition bâtiment, fin de vie emballage,…) en PVC recyclé.

Pour aller plus loin sur les thématiques du recyclage
Dossiers « Les déchets : valorisation-traitement » et « Terres rares... vous avez dit rares ? » sur L’actualité chimique
Dossiers « Recyclage des métaux : mimer les processus naturels » et « Recyclage des matériaux et évaluation environnementale » sur Mediachimie.

Video : Chimie et recyclage vu par Marie-Hélène Richard

Des idées de métiers
Département de traitement et de conditionnement des déchets (DTCD) sur le site du CEA
Chef de projet Recherche et Développement en chimie sur le site de l’OPIC
La chimie est une science de la transformation de la matière. En ce sens, elle tente de répliquer la nature pour mieux la comprendre, l’utiliser plus intelligemment et la préserver.

Préserver la biodiversité constitue un enjeu majeur pour les générations à venir. La chimie contribue à cette démarche en répliquant notamment des molécules issues d’espèces protégées. Elle permet ainsi de produire des molécules de synthèses identiques aux molécules présentes dans la nature en trop faibles nombres et quantités, évitant de mettre en danger des espèces animales ou végétales qui produisent naturellement de telles molécules.

Par ailleurs, l’industrie chimique s’investie plus largement dans d’autres domaines tels que la recherche d’énergies renouvelables. La chimie du végétal contribue à répondre aux enjeux de la disponibilité des matières premières fossiles afin de diminuer notre empreinte environnementale. La chimie du végétal vient apporter des solutions à partir de la biomasse (ensemble des matières organiques d’origine végétale ou animale pouvant devenir source d'énergie).

Exemples d’innovations
Un composant biosourcé (Epichlorhydrine) utilisé dans les résines pour peintures et revêtements : Epicerol® de Solvay.

Une molécule issue du foie ou du cartilage de requin utilisée pour stopper le cancer de la rétine et la dégénérescence maculaire qui a pu être synthétisée par Diverchim, permettant de préserver les requins : la squalamine.

Produire des polyoléfines (plastiques de grande consommation) en recourant à des matières premières alternatives : charbon, gaz naturel ou biomasse (Projet de Total).

Pour aller plus loin sur les thématiques liées à la biodiversité
« Protéger la nature » ou « Les médicaments de la mer : espoir ou illusion ? » sur Mediachimie.
Vidéo « La nature au labo » sur le site d’Universcience.
Fiche Superkimy : « La pervenche de Madagascar » (fabrication d’un médicament anti-cancéreux)

Des idées de métiers
Chef de projet Recherche et Développement en biotechnologie
Chef de projet R&D
Ecotoxicologue
On sous-estime trop souvent l’importance du rôle joué par la chimie dans l’amélioration de notre espérance de vie et de notre hygiène au quotidien. Se protéger de certaines maladies, prendre des vitamines ou des médicaments, suivre une chimiothérapie, bénéficier d’une prothèse, disposer de produits stériles… sont autant d’actes médicaux que seule permet la chimie.

La chimie garantit ainsi une meilleure santé aux individus et contribue à faire reculer des maladies graves, à mieux gérer la douleur grâce notamment à de nouveaux médicaments se basant sur la compréhension du vivant (chimie fine et biochimie), s’inspirant de la nature (phytochimie, matériaux biocompatibles…) ou encore en ayant recours aux nouvelles technologies (nano-vecteurs, produits de contraste et traceurs…).

Pour autant, l’apport de la chimie dans le domaine de la santé ne se limite pas aux principes actifs pharmaceutiques. La chimie est en effet présente dans tous les aspects de la santé, fournissant aux équipements médicaux les meilleures performances grâce à des matériaux intelligents et adaptés aux contraintes sanitaires tels que les sols bactériostatiques, les matériaux jetables mais aussi des instruments de pointes comme ceux utilisés pour l’imagerie médicale.

C’est enfin, encore grâce à la chimie, que notre alimentation et notre hygiène s’améliorent chaque jour, nous permettant de vivre en meilleure santé et plus longtemps (l’espérance de vie a augmenté de 12 ans au cours de ces 50 dernières années !).

Exemples d’innovations
Des solutions pour l’encapsulation des médicaments en gélules (chimie de la cellulose).

Des résines échangeuses d’ions pour assurer une diffusion progressive des principes actifs (le médicament est efficace sur une plus longue période et cela réduit le nombre de prises nécessaire).

Des résines échangeuses d’ions dans les patchs et les gommes à mâcher à la nicotine, pour aider à arrêter de fumer.

Des films plastiques à usage médical, notamment des films barrières techniques pour les poches de liquides médicaux et secrétions humaines.

Invention d’un mode de production d'artémisinine par Sanofi pour lutter contre la malaria.

Production d’une gamme de réactifs « cyclopropane » plus respectueux de l'environnement au service des industries pharmaceutiques et cosmétiques par la société Diverchim.

Pour aller plus loin sur les thématiques liées à la santé
Dossiers « Médicaments », « Diagnostic médical » et « Matériaux pour la santé » sur le site Mediachimie.
Vidéos du CNRS : Guérir en nanos, Voir les tumeurs pour les soigner
Vidéo « Métrodoloris » (traquer la douleur) sur Universcience
Vidéo : « La nano médecine : définition et principe de fonctionnement » sur le site du LEEM

Des idées de métiers
Présentation des métiers liés à la recherche et la production dans le domaine « Santé et bien-être » sur le site de Mediachimie
Chimie et imagerie médicale : présentation du travail au sein d’un laboratoire de radiochimie et radiopharmacie du CEA.
Technicien assurance qualité sur le site du LEEM.
Chargé de R&D en Imagerie Biomédicale sur le site de l’IMFIS
La couleur de nos vêtements et des textiles qui nous entourent, leur texture, leur résistance et maintenant leur intelligence, sont autant de caractéristiques qui résultent de la chimie. En effet, cette dernière contribue à la production de textiles en produisant de nouvelles matières adaptées aux utilisations et répondant à des besoins spécifiques.

Ainsi, depuis les emblématiques bas Nylon qui ont révolutionné le quotidien des femmes jusqu’au e-textiles tels que chromique ou électro-fluorescents, la chimie n’a eu de cesse de proposer des solutions à la fois pratiques et innovantes grâce aux nouvelles technologies.

La chimie invente donc de nouvelles fibres et de nouveaux matériaux pour de nouveaux usages dans tous les domaines, de la santé aux transports en passant par le bâtiment et les travaux publics, les équipements de protection et de filtration, les télécommunications, le monde médical et bien sûr, l’habillement.

Exemples d’innovations
Dispersants pour une production plus efficace de textiles non-tissés pour l’utilisation domestique (essuie-tout..) et professionnels (agroalimentaire, médical…).

Reportage de Pauline et Nordine (Chemical World Tour 2) sur l’Emana® de Rhodia-Solvay, une fibre intelligente qui confère au textile des propriétés thermorégulatrices et améliore la microcirculation sanguine après six heures de contact avec la peau.

Pour aller plus loin sur les thématiques liées aux textiles
« Les textiles imper-respirants » sur l’Actualité chimique.
Les dossiers « Des textiles pour sportifs » « Le textile, un matériau multifonctionnel » sur le site de Mediachimie.
Vidéo « L’intelligence textile » sur le site d’Universcience

Des idées de métiers
Opérateur textile
Ingénieur marketing / Chef de produit (H/F)
A première vue, quand on tient en main son smartphone ou sa tablette, on ne pense pas immédiatement que l’on a dans les mains un objet devant beaucoup à la chimie. Et pourtant, chaque composant est le fruit d’années de recherche et développement, de la coque à l’écran en passant par les nombreux composants électroniques.

En effet, grâce à une large palette de solutions, les chimistes sont les moteurs de la révolution numérique, fournissant des composants et des matériaux aux innombrables acteurs du secteur : des plastiques pour les coques (polymères résistants, souples) aux composants des écrans (protection, résistance, souplesse) en passant par les composants électroniques toujours plus petits et les colles et supports nécessaires à leur assemblage.

Exemples d’innovations
Des plastiques techniques d’isolation pour les câbles de transmission de données.

Des Résines échangeuses d’ions pour la production d’eau ultra-pure, indispensable à l’industrie électronique.

Des matériaux précurseurs pour l’éclairage LED de haute performance - technologie donnant le meilleur rapport énergie/luminosité- aujourd’hui utilisé dans le rétro-éclairage des écrans de tablettes, TV et ordinateurs, mais également pour les phares des voitures, les écrans géants, les enseignes, l’éclairage domestique.

Chemical World Tour 3 : chimie et nouvelles technologies
Reportage de Quentin et Philibert sur la nano-lithographie à base de copolymères à blocs.
Reportage de Marion et Mickaël sur l’un des secrets des futurs écrans souples : les « Organic Field Effect Transistor » dits OFET
Reportage d’Agathe et Stéphane sur les écrans sensitifs grâce aux polymères électroactifs (EAPs : electro-active polymers)
Reportage d’Amélie et Pierre sur une colle hybride, offrant de nouvelles opportunités d’assemblage par collage et permettant de prolonger la vie des appareils.
Reportage de Typhanie et Anthony sur le sel de lithium LiTFSI, un agent antistatique contenu dans le film plastique recouvrant les écrans.

Pour aller plus loin sur les thématiques liées aux Nouvelles technologies

« Les cristaux liquides » et « Électronique imprimée, grandes surfaces » sur l’actualité chimique
Article La chimie en tablettes sur l’Usine Nouvelles.
Teaser « Innovations » du Chemical World Tour 3

Des idées de métiers
Concepteur en génie des procédés chimiques sur le site de l’OPIC
Spécialiste d'application produits chimiques sur le site de l’OPIC
Parfums, crèmes, maquillages et autres soins de la peau ne sont pas le fruit du hasard mais bel et bien celui de la chimie par le biais de la formulation à savoir le mélange de différentes matières premières.

Les produits cosmétiques doivent leur évolution constante aux innovations de différentes types de chimie : chimie des solutions, chimie de synthèse, chimie des polymères et plus récemment, chimie des colloïdes.

Par le biais de la formulation, les produits cosmétiques sont ainsi de plus en plus sophistiqués en termes de sensorialités, d’aspect et d’application (textures ultra-fraîches, mousses, émulsions…). La recherche a également permis d’identifier des molécules actives renforçant les effets visibles (antirides, produits masquant les imperfections, protection contre les UV etc.). Enfin, la création de molécules de synthèse permet de substituer des matières premières animales ou végétales.

Domaine sensible, la cosmétologie est aussi très réglementée à travers des normes relatives à la fabrication, au conditionnement, à l’importation et à la mise sur le marché des produits cosmétiques et d’hygiène corporelle afin d’éviter la survenue d’accidents de santé publique.

Exemples d’innovations
Des polymères et opacifiants pour les shampoings, gels douche et après-shampoings, qui rendent les cheveux et la peau plus soyeux, facilitent l’utilisation des produits et aident à réduire le gaspillage.

Des solutions pour booster d’efficacité pour les crèmes solaires en réduisant les ressources consommées pour leur production.

L'heptyl glucoside : un hydrotrope efficace et intégralement biosourcé, base de la formulation de tensio-actifs de SEPPIC

Pour aller plus loin sur les thématiques liées à la beauté
Dossier « Cosmétologie » sur Mediachimie
« Les cosmétiques. La science au service de la beauté » dans l’actualité chimique
Vidéo du CNRS : « Quand la chimie a du nez »

Des idées de métiers
Formulateur : vidéo Pôle Emploi
Les métiers de l'industrie cosmétique sur lesmetiers.net
Chef de produit sur le site de l’OPIC
Formateur en parfumerie-cosmétique sur le site de l’OPIC
Dans un contexte de raréfaction des ressources fossiles conjuguée au défi du changement climatique, les enjeux énergétiques sont au cœur de défis économiques, sociaux et scientifiques, auxquels la chimie apporte des solutions.

Celles-ci sont avant tout tournées vers l’optimisation des ressources non renouvelables (pétrole, gaz, eau…), l’amélioration de notre mode de consommation d’énergie grâce à des procédés propres et moins énergivores, ou encore la recherche de nouvelles sources et technologies de production, de stockage et de transformation des énergies nouvelles.

La chimie participe activement à la lutte contre le changement climatique en fournissant un effort significatif de réduction des gaz à effet de serres (GES). Actuellement, pour 1 tonne de CO2 émise par l’industrie chimique, c'est 2,6 tonnes de CO2 émises en moins grâce à l'action de ses produits tels que les plastiques légers pour l'automobile, les panneaux isolants ou encore les détergents qui permettent de laver à basse température...

Par ailleurs, la chimie innove continuellement dans les matériaux favorisant le développement des énergies renouvelables. Ainsi, ses innovations ont permis d’optimiser l’efficacité des panneaux photovoltaïques grâce à une nouvelle génération de silicium, les matériaux plus légers et résistants servent quant à eux aux pales des éoliennes, tandis que les fluides caloporteurs plus performants optimisent les pompes à chaleur.

Exemples d’innovations
Cellules solaires organiques, bioraffinerie, piles à combustible, élastomères techniques à haute résistance aux éléments pour les câbles de transport d’électricité, résines epoxy et polystyrène pour assurer la légèreté et la résistance des pâles d’éolienne de plus de 80 mètres, résines échangeuses d’ions pour la purification des eaux de process dans les centrales électriques thermiques et nucléaires, résines échangeuses d’ions pour la purification des produits miniers, et notamment l’uranium.

Des résines pour revêtement de façade ou toits réfléchissant, sans solvant et permettant une climatisation moins énergivore, telles que le Kynar Aquatec d’Arkema (Prix Pierre Potier 2010).

Pour aller plus loin sur les thématiques liées aux défis énergétiques
Vidéo de l’UIC : Lutter contre le changement climatique - les solutions de la chimie
Dossiers de Mediachimie « Energies fossiles », « Energies alternatives », « Biomasse et bioénergies », « Chimie verte et développement durable ».
Vidéos « L’alchimie du végétal » et « Couches minces et énergie » sur Universcience

Des idées de métiers
Responsable ingénierie industrielle
Métiers de la chimie verte sur le site du CEA
Chef de projet Recherche et Développement en chimie sur le site de l’OPIC
En mettant au point des solutions pour protéger les plantes, favoriser leur croissance ou encore conserver les aliments, la chimie contribue à répondre au défi de nourrir une population grandissante. De la plante à l’assiette, elle intervient donc tout au long de la chaîne alimentaire.

Dès l’origine, la chimie opère en apportant à l’agriculture des nutriments minéraux, des engrais, des fertilisants ou encore des produits phytopharmaceutiques permettant de protéger les plantes d’insectes ravageurs, des mauvaises herbes et des maladies afin d’optimiser la qualité et la quantité des produits cultivés. Les volumes des substances chimiques utilisées sont minutieusement calculés en fonction des besoins et des données climatiques.

Lors de la production d’aliments, la chimie apporte des solutions quant à leur analyse en matière d’hygiène et de sécurité. Elle permet également d’améliorer leurs qualités nutritionnelles (apports énergétiques…), sensorielles (aspect, goût, odeur, texture) et leur conservation.

Enfin, en ce qui concerne les emballages, la chimie ne cesse d’innover pour produire des emballages protégeant des contaminations et permettant la conservation des produits. Les plastiques alimentaires, en contact avec les denrées, répondent à des normes spécifiques, répondant au principe d’inertie. Ils ne doivent ni altérer le produit ni modifier sa composition par des mécanismes de migration. La chimie permet également de créer des emballages moins lourds réduisant ainsi les émissions de carbone au cours des transports.

Exemples d’innovations
Des adhésifs pour les emballages multicouches laminés qui préservent les aliments de l’air, de la lumière et de l’humidité afin de les conserver plus longtemps et réduire le gaspillage (types Tetra Pak®, poches flexibles), films plastiques approuvés pour le contact alimentaire en polyéthylène, le plastique le plus utilisé au monde.

Des résines échangeuses d’ions utilisées pour blanchir le sucre de betteraves, supprimer l’amertume de jus d’orange ou encore clarifier les jus de pommes.

Des solutions pour remplacer le gluten dans les aliments du quotidien, tout en conservant les qualités gustatives des aliments (chimie de la cellulose).

Pour aller plus loin sur les thématiques liées à l’alimentation
«Alimentation et plaisir des sens » sur Mediachimie.

Des idées de métiers
Chef de produit sur le site de l’OPIC
Responsable de la qualité sur le site de l’OPIC
Technicien d'analyse chimie / physicochimie sur le site de l’OPIC
Aromaticien : vidéo Pôle Emploi
Responsable de production en biotechnologie (procédés de fermentation) sur le site de Mediachimie.
Contrôleur sanitaire sur le site Les Alimétiers
Communauté
La chimie refait le monde
Environnement, Sport, Mode, Construction, Transport, Santé...
Découvrez en images comment la chimie refait le monde.